Quand un être naît de la nuit et du jour, on ne demande que sa mort mais quand cet être est au cœur d'une prophétie tout change pour chaque race.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ballade Nocturne. [Saraziel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ellana Caladin
La tueuse de l'Ombre
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 10/10/2010
Age : 21
Localisation : Dans l'ombre ~

MessageSujet: Ballade Nocturne. [Saraziel]   Mer 1 Déc - 23:08

Sous une lumière blanche diffusée par la lune, une ombre marchait. Ellana portait son uniforme de la mort. Un kimono parfaitement noir. Mais ce soir, il y avait du rouge qui tachait la neige immaculée. Le masque sur le côté, du sang dégoulinait de l'œil gauche pour aller sur son épaule. Une trainée pourpre qui ne laissait aucun doute. Cette nuit, une personne était tombée, assassinée. La jeune fille arriva à l'orée de la forêt. Elle regarda l'astre qui, jusqu'à présent, éclairé son chemin d'un œil sombre. Les ténèbres s'étalaient devant elle, les arbres trop épais pour laisser filtrer une quelconque lueur d'espoir. Ellana sourit. L'espoir ne vivait plus en elle, seul l'ombre persistait. Elle allait entrer dans son monde, un monde noir, ou solitude est le seul sentiment présent.

"Et c'est tant mieux" pensa-t-elle dans sa tête, avant de s'engouffrer dans la forêt.

Le sol n'était pas recouvert de flocon, les feuille les empêchaient d'arriver jusque la. Elle n'avait pas froid, même si ses mains et son cou était nus. Son pouvoirs de magicienne de contrôler le feu lui donnait tellement chaud que si elle avait pu, elle serait partit s'habiller simplement d'un haut à manche courte recouvert d'une veste modeste et d'un pantalon tout à fait normal. Seulement voilà, elle devait retrouver son sac qu'elle avait laisser dans cette forêt sombre. Quand il faisait jour, c'était facile. Dans le noir, c'était autre chose! Mais voilà, elle n'était pas seulement humaine... Elle était aussi transformatrice. Sa forme de renard roux aux pattes blanches était nettement plus avantageuse. Dans le noir, la pureté du bout de sa queue agissait comme une lumière, et son instinct joueur d'animal lui disait de mordre ce petit bout blanc qui gigotait. Son odorat la guidait, et elle courut à toute vitesse entre les arbres, parfois négociant des virages de justesse. Ellana déboucha finalement sur une semi-clairière ou les arbres étaient moins présent et ou la neige avait percé. Mais elle ne cherchait à sentir que ses propres odeurs. Aussi, quand elle se rendit compte, grâce à la lumière de la lune, qu'un homme était devant elle, elle ne freina à la dernière seconde, et glissa sur le sol. Elle sentait que son odeur était proche. Ses moustaches trémoussèrent. Elle savait que ses yeux étaient pertinemment inexpressif, voir agressif, mais elle ne voulait pas directement attaquer l'obstacle qui le séparait d'habits frais. Elle s'assit simplement, enroulant sa queue autour d'elle et attendit, observant la réaction de l'homme qui se trouvait à quelques mètres seulement d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saraziel Maender
Marchombre Celeste
avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 16/10/2010
Age : 22
Localisation : कोहरे के पीछे

MessageSujet: Re: Ballade Nocturne. [Saraziel]   Mer 8 Déc - 16:04

La forêt... Je me demandais si le vieil Ermite était revenu dans sa vielle cabane... Probablement pas. Je marchais dans l'obscurité des Ténèbres, à peine illuminé par la faible lumière blanche de la lune qui se présentait au dessus de moi. J'étais recouvert de mon manteau noir habituel avec un capuchon sur le crâne, car même la nuit les hostilités envers les Demi-Elfes existent encore, et qui sait ce que l'on peut rencontrer dans une forêt, j'en ai déjà fait l'expérience, plus jeune. Je marchais sans destination précise, enfin si, je cherchais cette vieille cabane que j'ai abandonné il y à de cela des années. Qu'allais-je dire si l'Ermite se trouvait la-bas ? Raconter ce que j'étais devenu ? Ou allais-je encore être initié à de nouveaux sortilèges pour mage ? Je n'en savais rien, tout ce que le vieux m'avais appris, c'était invoquer mon arme et utiliser une illusion, pas terrible pour un sois-disant ex-puissant mage. D'ailleurs, quel âge avait-il ? La centaine ? Peut-être plus ? Et pourtant, malgré son air vieux et fatigué, ce n'est pas d'énergie qui lui manquait.
Enfin bref, je continuais ma route et je m'arrêta brusquement, sous un craquement de branche qui se trouvait sous mon pied : Quelqu'un arrivait, et à très grande vitesse. A en entendre le son des pas réguliers et rapides, ce devait être un animal à quatre pattes, de poids moyen. Un loup, ou un charognard. Je tendis mon bras mais l'animal me rattrapa de vitesse et détalais devant-moi en s'arrêtant dans sa course, remarquant ma présence. Alors l'animal qui semblait finalement être un renard s'assied devant-moi, enroulant sa queue autour de ses pattes et attendit. C'est étrange, aux premiers abords, on dirait un renard normal, comme on peut en trouver un peu partout dans des Terres Sauvages, mais celui-ci avait quelque-chose de différent. Il n'était pas un renard à part entière, une aura se cachait derrière cette apparence, une aura... quasi-humaine. Je ne saurais comment l'expliquer, mais on dirait que cet individu savait se métamorphoser en renard, mais une autre aura familière se dégageait de l'animal, une aura familière, comme celle de l'Ermite. Peut-être était-il aussi un magicien ?
Mon regard croisait le sien, qui ce dernier semblait être inexpressif, dépourvu de sentiment, comme le mien.
Dans un sens, nous étions similaires, identiques.
J'abaissais mon capuchon qui masquait mon visage et tendit légèrement ma main droite. Je murmurais une incantation elfique et soudain sortit de ma manche une écriture elfique horizontale, noire entourée d'une faible lumière violette. Ces mots se déformèrent alors et prirent une autre forme, une épée pour être plus précis. Une épée à lame noire avec un croissant de lune rouge accroché au bout de la garde relié par une chaine de quelques centimètres. La lumière violette se dissipa alors en particules et disparu dans le néant des Ténèbres. Le silence s'installait pendant une bonne minute, je continuais à fixer l'animal en face de moi dans les yeux.
Tu n'est pas un renard. Que viens-tu faire ici ?


Dernière édition par Saraziel Maender le Sam 1 Jan - 0:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellana Caladin
La tueuse de l'Ombre
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 10/10/2010
Age : 21
Localisation : Dans l'ombre ~

MessageSujet: Re: Ballade Nocturne. [Saraziel]   Ven 10 Déc - 0:13

Ellana regardait l'homme pendant qu'il l'observait. Pendant ce moment la, aucun des deux ne bougea. Yeux dans les yeux, la jeune fille y vit un regard qui lui disait quelque chose, mais quoi? Regard de haut, effet causé par le fait qu'elle ne faisait même pas un mètre et lui beaucoup plus, et froid comme la neige. Finalement, une lueur s'illumina dans l'esprit de la renarde. C'était celui de Klaus, le siens également. Enfin, elle pensait. Derrière son aire dénué d'expression, en réalité, un étonnement la frappa. C'était le même. Sans pitié. Sans bouger, elle mit ses sens en éveil.
L'inconnu finit par enlever la capuche de son manteau noir, laissant apparaître une tignasse aussi noire que la nuit. Ellana se mit sur la défensive. Il mâchouilla quelques mots à peine audible. Suite à cela, une inscription elfique sortit de sa manche. Plus par étonnement que par peur, la vagabonde sursauta, en tenant son regard. Les mots entourée d'une lueur violacée, prirent la forme d'une épée noire. Ellana ne put retenir une expression de méfiance sur son visage, et sa gorge animale grogna.

"Tu n'est pas un renard. Que viens-tu faire ici ?"

Si un renard était capable de sourire, alors l'inconnu aurait vu un rictus sur le visage de la tueuse. Les animaux ne peuvent pas parler non plus. C'est pourquoi elle décida de redevenir humaine. Elle se retrouva pieds nus, avec le kimono noir encore taché de sang qui lui donnait trop chaud, un sourire narquois sur le visage qui était à moitié recouvert d'un masque blanc aux allures renardes, dégoulinant lui aussi du liquide pourpre. La jeune fille hésita. Il avait sortit une arme, restait-elle comme ça, ou montrait-elle déjà qu'elle aussi était équipée? Après trente secondes de réflexion, elle laissa tomber ses lames de ses manches.

"Je viens récupérer mes affaires... Tranquillement. Habituellement, personne ne traine dans cette forêt. Surtout la nuit. Qui es-tu?"

Ses pupilles toujours plantées dans celle de l'homme, ses mains se refermèrent silencieusement sur les manches de ses dagues. Jusque la, elle n'avait jamais eu à affronter quelqu'un qui était doué en elfique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saraziel Maender
Marchombre Celeste
avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 16/10/2010
Age : 22
Localisation : कोहरे के पीछे

MessageSujet: Re: Ballade Nocturne. [Saraziel]   Sam 1 Jan - 0:08

Alors que je venais de poser ma question, les traits du renards se déformèrent, ondulèrent et changeait de forme, les couleurs s'assombrirent et ensemble ils formèrent une métamorphose : Le renard s'était transformé en humain, ou plutôt cet humain avait repris sa forme d'origine, je supposais. Il, ou plutôt elle à en voir sa morphologie, était vêtue d'un kimono noir taché de sang et un masque blanc dessinant un visage de renard sur le côté de sa tête. Elle avait le teint pâle, a moins que ce ne soit l'effet de la lune, des cheveux noirs d'une grande longueur attachés sur chaque côté de son crâne. Il faisait trop sombre pour que j'en voie la couleur de ses yeux, mais je supposais qu'ils étaient noirs. Soudain, cachées sous ses manches, des dagues sortirent de leur planque, sans doute en réponse à l'apparition soudaine de mon sabre que j'avais invoqué de l'Immateriel.

Je viens récupérer mes affaires... Tranquillement. Habituellement, personne ne traine dans cette forêt. Surtout la nuit. Qui es-tu ?

Je ne répondit pas tout de suite, je me contentais d'observer un peu mieux cette femme qui se tenait droite devant-moi, les dagues à la main et son regard. Il me disait quelque-chose... Quelque-chose de familier. Oui, c'était le mien, ce regard dépourvu d'humeur, d'expression et de chaleur, je croirais voir mes yeux dans de l'eau. Mon regard se reporta alors vers la tache de sang pourpre sur ses habits. Ce n'était pas un accident, pas en restant aussi calme, et j'étais presque sur que ce n'était pas le sien.

Je me nomme Saraziel Maender, comme tu le vois, je suis un Demi-Elfe.

Je restais silencieux, en y repensant, je ne reconnaissais pas ses caractéristiques, je ne trouvais pas à quelle race elle appartenait. Il était claire que c'était une Métamorphe, ou plutôt une Transformatrice comme le dit si bien le peuple, et je sentais son aura magique émaner autour d'elle, elle devait donc être également une Magicienne. Intéressant, un animal doté de magie, l'envie de l'affronter devenait plus intense qu'elle ne l'était déjà, mais comportons-nous sereinement, l'affronter sans raison relèverait de l'égoïsme et de la stupidité.

Puis-je savoir quel est vôtre nom ?

[Désolé pour ce temps de post assez long, voir très long...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellana Caladin
La tueuse de l'Ombre
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 10/10/2010
Age : 21
Localisation : Dans l'ombre ~

MessageSujet: Re: Ballade Nocturne. [Saraziel]   Mer 12 Jan - 20:40

L'homme ne répondit pas, continuant de fixer Ellana. Ses yeux descendirent sur la tâche de sang. Elle ne réagit pas, totalement immobile, ne le quittant pas d'une seconde. Un moindre son, un moindre mouvement, quoi que ce soit d'agressif, et elle se jetait sur lui, dague en avant.

« Je me nomme Saraziel Maender, comme tu le vois, je suis un Demi-Elfe. »

Un Demi-Elfe? Elle n'en n'avait pas vu beaucoup dans sa vie, donc elle ne connaissait pas leurs capacités pour se battre ou se défendre. S'en était amusant, et dérangeant. D'abord, si ce combat aurait lieu, elle découvrirait une nouvelle manière de se battre, une nouvelle sorte d'ennemi, mais il connaissait des sorts elfiques, et la parfaite surprise, ça n'était pas vraiment son truc. Zut.

« Puis-je savoir quel est vôtre nom ? »

Comme il l'avait fait pour sa question, elle attendit avant de répondre. Elle l'observa de haut en bas, ne voyant que du noir d'habit, et rien d'autre. La lame de son épée donnait un air d'arme sortie des enfers. Son premier but ne semblait pas être l'attaque.

« Je m'appelle Ellana Caladin. Je suis transformiste, comme tu l'as vu... Et également, une demi-magicienne. »

Avant de préciser ses pouvoirs magiques, elle avait hésité. A vrai dire, elle ne savait pas s'en servir, c'était encore trop primaire. Détachant ses yeux de l'épée, et fut obligé de les lever pour observer ce Saraziel. Il était sacrément grand, ou elle était vraiment petite. Enfin, jusqu'ici ça n'avait pas poser problème, alors... Elle replanta son regard dans le siens, pour tenter toujours d'y déceler quelque chose.

« C'est la première fois que je croise quelqu'un ici... En plus un Demi-Elfe. Généralement, vous êtes à la guerre si j'ai bien compris. Pourquoi es-tu la? »

Sa voix, calme et posée, révélait une véritable interrogation, et pas seulement un moyen de papoter. A défaut de ne s'être jamais approcher des lieux de combats, les rumeurs étaient claires et nettes : les humains et les Demi-Elfes s'opposaient la-bas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saraziel Maender
Marchombre Celeste
avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 16/10/2010
Age : 22
Localisation : कोहरे के पीछे

MessageSujet: Re: Ballade Nocturne. [Saraziel]   Jeu 3 Fév - 17:20

Je m'appelle Ellana Caladin. Je suis transformiste, comme tu l'as vu... Et également, une demi-magicienne.

Une demi-magicienne ? Voici donc l'explication à cette aura qui émanait autour d'elle, elle était une apprentie des arcanes. Étrangement, cette magie ne ressemblait en rien à celle de l'Ermite, aucun point commun, pas la moindre once de familiarité. Cette comparaison attisa à nouveau ma curiosité envers ce vieux "Mage" : Qui était-il ? Cette question devenait de plus en plus pertinente, comme si il n'était pas qu'un vieillard qui maitrisait les arcanes à la perfection, peut-être venait-il d'ailleurs ? D'un monde inconnu en ces terres ? Toutes ces questions n'avaient pas leur place actuellement, je devais les écarter pour le moment.

C'est la première fois que je croise quelqu'un ici... En plus un Demi-Elfe. Généralement, vous êtes à la guerre si j'ai bien compris. Pourquoi es-tu là ?

A la guerre ? Ce genre de futilités faites pour les guerriers ne m'intéressaient pas. Combattre un autre peuple pour que ce soit une question de querelles personnelles, d'argent ou toute autre raison étaient loin de l'esprit du Marchombre Céleste, lui qui ne cherchait qu'à survivre jusqu'à retrouver ce mage et en apprendre plus sur lui, là était son seul et unique but.

Loin de moi l'idée d'aller guerroyer, ce n'est que futilité inventée par différents peuples.

Je regardais la lame que je tenais dans les mains. Certes, une arme était faite pour tuer, il n'y avait aucun doute là dessus, mais là n'était pas mon but. Je ne cherchais pas à éliminer les individus pour une raison qui n'était pas la mienne. Je ne me battais que pour moi, pas pour les autres chefs de meutes en tout genres, sauf bien sur si il y avait de l'argent ou des informations derrière, la situation serait bien évidemment différente. Mon ancien peuple Marchombre n'était pas le genre de petit village à préparer les armes contre les pays voisins, ils ne s'en servaient que pour leurs défenses, pour protéger la ville des malfrats qui ont finalement eux raisons d'eux. Rien que le souvenir de cette déferlante de soldats armés, détruisant et rendant poussière un village pacifique qui ne cherchait que le bonheur utopique. Le vent soufflait dans la forêt, je continuais à fixer l'arme que je tenais dans ma main droite. Mon regard se porta alors vers les dagues sortis plus tôt de la manche de mon interlocuteur.

Je m'excuse d'avoir sorti mon arme, ce n'était que par pur sécurité. Une autre question me taraude : A quoi, ou à qui, appartient cette tache de sang sur vôtre poitrine ? Je doute fort que ce soit le vôtre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellana Caladin
La tueuse de l'Ombre
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 10/10/2010
Age : 21
Localisation : Dans l'ombre ~

MessageSujet: Re: Ballade Nocturne. [Saraziel]   Sam 19 Fév - 2:25

« Loin de moi l'idée d'aller guerroyer, ce n'est que futilité inventée par différents peuples. »

Ah, enfin quelqu'un qui savait dire des choses censées! Un grand sourire fier barra le visage de la renarde. Tellement peu de personne sortait ce genre de discourt, s'en était navrant. Mais, il existait encore des personnes 'pacifistes' qui s'éloignait de ce genre de bataille inutile, pour le pouvoir en plus. Le pouvoir résidait dans la liberté, dans la liberté se trouvait la vie parfaite. Elle était libre, elle avait le pouvoir, voilà comment Ellana voyait les choses.

Alors qu'elle ne le quittait pas des yeux, Saraziel examina d'abord ses propres armes avant de reporter son regard sur celle de la voleuse. Aurait-il une idée mal famée derrière la tête? Discrètement, la brune raffermit sa pression sur les manches de ses armes cachés sous ses manches, et enleva son sourire.

« Je m'excuse d'avoir sorti mon arme, ce n'était que par pur sécurité. Une autre question me taraude : A quoi, ou à qui, appartient cette tache de sang sur vôtre poitrine ? Je doute fort que ce soit le vôtre. »


Quelle perspicacité! Un sourire amusée naquit instantanément sur les lèvres d'Ellana. D'un geste furtif, elle rangea ses armes, en signe de paix, et passa une main dans ses cheveux pour enlever ceux qui lui barrait le visage, et enleva également son masque. Elle le cacha à l'intérieur de son kimono noir, et laissa échapper un bref gloussement.

« Autant pour moi, simple réflexe de défense. Et non, se sang ne m'appartient pas. Il se trouve que mon métier m'amène parfois à faire... certaines choses. »

D'un revers de manche qui avait pour but retirer le sang, elle constata qu'il était déjà sec. Bon tant pis, elle devrait le laver. Mais elle ressentait toujours la chaleur de ses pouvoirs magiques bouillonnant dans son corps et ne pouvait rien faire tant qu'il était la. Alors autant passer le temps, en apprenant plus sur lui. Ça pouvait toujours être intéressant!

« Mais, vous n'avez pas répondu à ma question : pourquoi êtes vous la? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ballade Nocturne. [Saraziel]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ballade Nocturne. [Saraziel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ballade Nocturne [ Pv Alea Miller ]
» Quand la virée nocturne se transforme en cauchemar | Nicolas de Ruzé |
» Ballade galante à Versailles [ Eric de Froulay ]
» Escapade nocturne [Galyana]
» Entretien nocturne [Ashenie de Sephren]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nuit des Comètes  :: La Terre Promise :: Les autres lieux :: La forêt-
Sauter vers: