Quand un être naît de la nuit et du jour, on ne demande que sa mort mais quand cet être est au cœur d'une prophétie tout change pour chaque race.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ellana Caladin, La tueuse de l'Ombre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ellana Caladin
La tueuse de l'Ombre
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 10/10/2010
Age : 21
Localisation : Dans l'ombre ~

MessageSujet: Ellana Caladin, La tueuse de l'Ombre.    Dim 10 Oct - 5:56

Ellana Caladin

By Ellana
Surnom:La tueuse de l'ombre
Race: Transformatrice (renard roux) & Magicienne
Age: 24 ans
Date de naissance:31 Juillet
Signe astrologique: Lion
Lieu d'habitation: Ellana n'a pas de maison, elle vagabonde.
Son métier: Tueuse a gage, voleuse professionnelle de bien matériel ou immatériel
Signes particuliers/Capacités: Elle porte toujours un masque qui lui cache une partie du visage, ou alors elle le pose sur ses cheveux. Elle possède deux dagues dont l'une contient un poison paralysant non mortel. Elle possède des dons magique dont celui de contrôler le feu mais n'étant jamais aller a une école de magie, elle ne sait pas vraiment s'en servir. Sous une très grande colère, cela peut causer des catastrophes. Néanmoins, ça lui permet d'avoir un sang chaud et de endurer plus facilement les basses températures. Elle est plus rapide et agile qu'un humain normal. Elle préfère la nuit et l'obscurité au jour et a la lumière.
Code: Code validé, Sabriël



Description Physique
Ellana a beau être une adulte de plus d'une vingtaine d'années, son apparence rappelle plus souvent celle d'une jeune femme de tout juste 18 ans. Petite, elle fait 1 mètre 65 pour quelques 48 kilos, et n'a pas une poitrine exubérante. Elle possède de longs cheveux bruns qui lui tombent jusqu'aux chevilles, dont elle attache deux mèches en couettes pour éviter qu'ils ne la gênent trop. Ses yeux, sont d'un violets envoutant. Dans l'ombre, ils paraissent noirs. Ils ne reflètent aucuns sentiments, impitoyables, et en dissuaderaient plus d'un d'une quelconque tentative. Lorsqu'elle effectue un travail, elle le fait en kimono simple, noir ébène, quand il s'agit de tuer, gris ou bleu foncé dans les autres cas, avec une ceinture blanche a la taille, sans chaussure, pieds nus. Elle porte un masque blanc qui représente un renard, qui recouvre son visage, ou bien qui est délicatement posé sur ses cheveux, cachant un bout de sa joue ou de son front, enrobant parfois l'un de ses yeux. Quand elle est au repos, cela varie en fonction du temps ; du short au pantalon, avec un haut ample et simple, portant des chaussures adaptées au lieu et au climat. Elle n'aime pas les habits qui reflètent une féminité parfaite, d'une femme fière d'être femme. Elle ne fait pas la différence male/femelle dans ses habits. Lorsqu'elle se transforme, c'est en renard adulte. Sa fourrure est rousse avec le bout de ses pattes et de la queue blanches, et ses yeux sont rouges flamboyant, n'exprimant ni pitié, ni peine. Ses canines sont très développées, pour permettre de s'enfoncer facilement dans la chair. Elle est encore plus agile et rapide sous cette forme la que sur celle d'humaine.



Description Psycologique

Ellana a grandit très vite moralement. Dès ses 8 ans, elle savait se débrouiller. Éduquée par un maitre en l'art de torturer et tuer, elle a suivit ses pensées. Pour elle, compassion et tendresse n'existe pas, et amitié et amour rime avec souffrance et douleur. Vivant coupée du monde, dans la rue ou dans une auberge, elle ne possède comme contact que les personnes qui l'embauche. Lorsqu'elle tue, elle tue, proprement, avec respect, vite et sans souffrance, si possible. Lorsqu'elle vole, elle vole sans mettre un désordre, et aussi discrète que l'ombre d'un nuage. Rapide et furtive, elle ne s'expose pas en pleine lumière, passe dans l'obscurité et privilégie d'agir la nuit que le jour. Ellana ne fait pas forcément ce qu'on lui a demandé de faire. Si elle juge que l'objet à voler n'est pas a dérober, elle le laisse a son emplacement. Si sa victime semble digne de rester en vie, elle la laisse vivre, quitte à ôter la vie a son employeur. Si elle n'arrive pas a tuer sa victime, ce qui n'est arrivé que deux fois à ce jour, elle use de la torture morale. Si ça n'aboutit a rien, elle tue les éléments de pression, et laisse son travail on il en est. Dans le cas ou une personne n'est pas contente et s'oppose, c'est simple, le meurtre vient régler l'histoire. Qu'elle soit humaine ou renarde, ne vous fiez qu'a son regard sanguinaire, ou son apparence frêle vous perdra.


Histoire

Naissance.
Dans la nuit du 30 au 31 juillet, un orage éclata. Thalia Til'Leiden était emmené a cheval par son mari, Keir Caladin, dans une ville. Le couple étant nomade, ils vivaient dans la forêt au sud de la ville. Malgré ses caches sur les yeux, le tonnèrent effrayait le cheval. Il se cabra, faisant tomber Thalia. Keir ordonna a l'animal de faire demi tour, pour aller chercher sa femme. Ce fut a ce moment la qu'il vit sa femme mourir. Foudroyée. Le choc avait fait sortir l'enfant du corps de sa femme. Il se mit à brailler. La rage et le désespoir envahrent l'homme.
C'est complètement perdu, que Keir commença a repartir, laissant son enfant sous la pluie battante. Une centaine de mètre plus loin, il se mit a sangloter. Il sauta de son cheval, coupa le cordon de l'enfant, et l'enveloppa dans sa cape. Il prit la direction du nord et trouva un village. Il fit le tour des maisons a la recherche d'un docteur, et en trouva un au bout d'une quinzaine de maison. Tout en écoutant l'explication de l'homme, le médecin examinait le nouveau née.

- Cette une fille. Elle n'a aucune séquelle. Félicitation, et toute mes condoléances.

Keir regarda sa petite. Il la serra dans ses bras, l'embrassa sur le front, et approcha sa bouche de son oreille.

- Ellana.

Enfance.
Jusqu'au 3 ans d'Ellana, Keir Caladin s'était installé dans une auberge. C'est donc 3 années plus tard qu'il décida de reprendre sa route, et de continuer a être nomade, avec sa fille. Pendant 5 années, Ellana apprit le nom des plantes et leur comestibilité, à apprivoiser les animaux, et a se construire un abris de fortune d'une nuit. L'enfant était déjà plutôt agile et rapide, mais ne maitrisait pas ses transformation, don qu'elle tenait de son paternel. C'était une jeune fille souriante. Le 31 juillet de ses 8 ans, son père lui acheta une pouliche qu'elle appela Jeni. Seulement, Keir Caladin ne sortait pas l'argent d'un chapeau. Il prenait l'argent a ceux qui en avait beaucoup, sans demander.
C'est un soir d'apparence calme et paisible que tout changea. Pendant qu'Ellana pêchait près de la rivière ou ils s'étaient installés, son père l'attrapa, et lui demanda de jouer avec lui. Ellana ne jouait jamais avec son père. Elle savait déjà que ce jeu n'en n'était pas un. Il lui demanda de grimper dans un arbre, et de rester cacher longtemps, très longtemps. Jusqu'à ce que la lune soit haute dans le ciel.
C'était un drôle de jeu, pour un dernier.
Assise, les jambes repliées contre son torse, Ellana ferma les yeux, et pleura. Silencieusement. Lorsqu'elle entendit les plaintes de son père, elle se boucha les oreilles. Un rire démoniaque lui parvint quand même aux tympans.
Je dois bien jouer pour papa, pensait-elle. Je dois rester cacher jusqu'à ce que la lune soit haute dans le ciel.
Elle laissa ses mains pendre et regarda les étoiles. Elle l'entendit, le glissement du fer dans la chair. Son dernier souffle. Le bruit sourd qui accompagnât sa chute.
Désespoir.
Soupir.
Mort.
Ellana Caladin devint orpheline.

Adolescence.
Klaus Til'Folter était un homme grand, et charmant. Il avait de magnifique cheveux rosés et des yeux bleus violacé. Il déambulait dans les rues de Ceberes à la recherche d'un homme, Illian Advenski, quand une jeune fille le percuta. Elle releva les yeux sur lui. Des yeux sombres, impitoyable, prêt à tout. Son regards en disait long. Il remarqua qu'elle tenait une pochette à la main. Alors, il lui saisit le bras, et l'emmena dans une ruelle loin de toute regard. Elle se débattit, mais il était trop fort. Quand il la relâcha, elle plaça la pochette, qui était en fait un porte-monnaie dans sa bouche et se transforma en renard, sure de semer cet inconnu. Lorsqu'elle se cacha entre un tonneau et un mur, elle ne sentit même pas sa présence. Silencieux et furtif, il l'attrapa, et lui intima le silence. Elle redevint humaine.

- Tu me semble douée pour ton age, jeune renarde. Je m'appelle Klaus Til'Folter, je suis... disons voleur professionnel. Tu as beaucoup de potentiel et aucun regret a faire ce que tu ferra pour moi, je le lis dans tes yeux. J'ai besoin de quelqu'un comme toi.

- Je suis Ellana Caladin, et je suis libre. Je n'ai pas besoin d'un maitre.


Ellana partit. Elle n'avait fait que quelque pas quand Klaus renchérit:

- Et si je t'aide a venger ton père, me suivra-tu?

La jeune fille se retourna vivement. Il souriait. Klaus Til'Folter souriait, fier de lui.
Ellana revit sa réponse. Sans aucune condition, elle accepta.
Tout d'abord, son nouveau maitre lui demanda de chercher un marchand, Illian Advenski. Ellana agit, le traqua jusqu'en fin de journée. Elle l'avait trouvé. Il avait un magasin dans une rue de Ceberes. Lorsqu'ils entrèrent, Klaus demanda a son apprentie de rester patiemment dans l'entrée. Pendant une demi heure, elle attendit. Quand son maitre ressortit, il puait le sang. Sans une question Ellana su qu'il avait tué l'homme. Cela ne lui faisait ni chaud ni froid. En sortant, elle vit les nuages neigeux. Cela faisait maintenant plus d'un an que Keir Caladin était mort et 9 ans qu'Ellana était née.

Les trois premières années, Klaus lui apprit simplement à voler discrètement, à se fondre dans l'ombre. Désormais, elle savait quand il était avantageux d'être renard, et quand il fallait être humain. Elle était déjà considérée comme hors la loi à 12 ans. Lorsqu'elle entrait en action, Ellana n'était plus l'ombre d'elle même.
Son premier meurtre, elle le commit a 13 ans, pour se sauver. Elle devait voler un sabre pendant que son maitre allait faire un autre sale boulot ailleurs. Lorsque le propriétaire était apparu dans la salle, et qu'il avait foncé sur elle, elle n'eut qu'un réflexe. La lame brilla a la lueur de la lune, avant qu'elle ne l'enfonce. Elle la retira, imbibée de sang, elle ne s'en voulait pas. Aucun regret. Ni remord, ni peine. Ellana observa avec attention le liquide précieux de sa première victime s'écouler sur le sol.
Quand elle tendit le sabre encore rouge a son maitre, il dit rien. Il souriait. Elle était prête.

Pendant les 5 ans qui suivirent ce soir la, Ellana apprit à tuer, et au fur et à mesure, à prendre des cibles de moins en moins facile à supprimer. Il lui apprit aussi à écouter son coeur, et de ne faire que ce qu'elle décidait bon de faire. Il lui montra comment faire souffrir pour arriver à ses fins. Ellana retint, et appliqua. Elle tortura, jusqu'à la mort parfois, sans peine.
L'année de ses 18 ans, Klaus, que l'on surnommé l'Ombre, pouvait la déclarer comme sa rivale. Elle était désignée comme La tueuse de L'ombre. Silencieuse, rapide, et sans pitié. Tout comme lui. Sauf qu'elle avait 18 ans et lui 35.
Il décida l'année suivante qu'il n'avait plus rien a lui apprendre. Elle était son égale. Il décida d'appliquer le respect de la mort. La prière qui suivait la fin de la vie, puis le Kimono noir. Pour Klaus, tuer était une chose. Tuer avec respect était digne du meilleur assassin. Il lui acheta un masque. Un masque blanc qui désignait un renard. Ce serait sa signature, l'annonce de la mort pour ses victimes.

La tueuse de l'Ombre
Malgré le fait qu'elle ne soit plus son apprentie, Ellana et Klaus restèrent ensemble. Chevauchant les routes, acceptant chacun son travail, tout se déroula parfaitement bien.
Le jour de ses 23 ans, une femme lui demanda de tuer quelqu'un. Par n'importe qui.
Elle l'avait rencontrée un soir dans une auberge. Elle s'était assise à sa table.

- Ellana Caladin? Je suis Léna Delter. J'ai un travail pour vous. Tuer Klaus Til'Folter et je vous montre le véritable savoir. Avec beaucoup d'argent en prime.

Ellana sourit. Intéressant.

Klaus Til'Folter était dans sa chambre entrain de méditer. Quand il ouvrit les yeux, il vit son travail. Une jeune fille en kimono noir, avec un masque de renard sur la moitié gauche du visage ; elle avait placé sa dague sous son menton. L'homme sourit.

- Je suis fier de toi, jeune renarde. Ce sera surement la meilleure des morts que je mérite.

Ellana Caladin sourit, et baissa son arme.

- Ne vous méprenez pas. Elle est morte.

- Oooh non, elle est loin d'être morte. Léna Delter est un vampire, tu l'a punie pour t'avoir demandé de me tuer en lui enfonçant une dague mortellement lente. Sa guérison accéléré la empêcher de mourir. L'as-tu entendu rire?

La jeune fille le dévisagea.

- Non, pourquoi?
- Viens avec moi.

Klaus l'emmena dans une chapelle abandonnée à l'extérieur de la ville. Léna Delter était là. Elle jubilait. Elle demanda à l'homme s'il était suicidaire. Il lui dit surement. Et la elle rit. Un rire démoniaque. Keir Caladin avait été tué suite à ce rire, Ellana en était certaine. Elle fulminait de rage. Elle insulta la vampire, et couru vers elle, en sortant sa dague. Lorsqu'elle arriva la ou son ennemie était, elle était seule. Les vampires étaient très rapides. Derrière elle, Klaus Til'Folter agonisait.

- NON! hurla la renarde les yeux brillant de larmes.

Léna explosa de son rire sadique. La colère était si puissante en Ellana, que son corps transpirait et dégageait des vapeurs.

- Ta mère est une magicienne, voilà le vrai pouvoir! Tu es une magicienne qui contrôle le feu!

Le feu. La main de la vampire s'enflamma. Rapidement, tout son corps se consuma. Lorsqu'elle ne fut qu'un tas de cendre, la rage d'Ellana devint désespoir. Elle courut vers Klaus, lui prit la main. Il était glacé, le battement de son cœur baissa petit à petit, et sa respiration se saccadait. Elle se mit à pleurer.

- Ne pleure pas, petite fille. Ne pleure pas. La mort est la fin, voilà tout.
- Tenez bon, maitre, je vous en supplie. Vous êtes Klaus Til'Folter, vous allez vivre.
- Non, petite renarde. Elle m'a tué avec une dague empoisonnée. Prends mon arc, ma dague paralysante et son flacon. Devint la tueuse la plus renommée de ce pays. Protège qui bon te semble. Petite renarde de feu, comme tu ressemble a ta mère. Thalia, je l'ai aimée tu sais. Tue moi d'un baiser ardent. Ma plus belle mort possible...

La jeune fille déposa ses lèvres sur celle l'homme qui lui avait apprit ce qu'elle était. En une seconde, un autre tas de cendre gisait dans la chapelle. Klaus Til'Folter était mort. Ellana sanglota longtemps, très longtemps.

Elle vengerait son maitre. Elle tuerait tout les vampires, jusqu'aux derniers.


Infos personnels
Votre pseudo/nom: June
Votre âge:14
Votre présence sur le forum: 4~5/7 je pense
Votre avis sur le forum: Super! Je l'adore et l'histoire encore plus :3
Comment l'avez-vous connu ?:Partenariat avec Pandora Hearts. Je suis Gilbert.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sabriël E. Leöl Adsen
~ I just want dream in the shadow ~ I'm your boss ~
avatar

Messages : 172
Date d'inscription : 03/10/2010
Age : 21

MessageSujet: Re: Ellana Caladin, La tueuse de l'Ombre.    Dim 10 Oct - 10:36

Gil-chouuu ♥ !

Je valide, attend la validation d'Eldacan =D. Très belle fiche... j'adoore =D.

_________________



I'm the snow which disappears, I dazzle the light and soon... I WOULD BE the light.

> > Sabriël's thème song < <
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eldacan Vorondil
Crazy Admin•Le savoir m'appartient
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 03/10/2010

MessageSujet: Re: Ellana Caladin, La tueuse de l'Ombre.    Dim 10 Oct - 10:56

Bienvenu à toi,
Tout est en ordre, je te valide et te donne ta couleur^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ndc-rpg.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ellana Caladin, La tueuse de l'Ombre.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Ellana Caladin, La tueuse de l'Ombre.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'ombre furtive est là, mais vous ne la voyez pas...[En attente d'autres validations]
» Togoria- L'ombre d'un doute
» Voyage en ombre et disparition d'armée
» L'Ombre du Vent. [ Free. ][ UC]
» [Entraînement] A l'ombre du grand chêne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nuit des Comètes  :: Préface :: Chaque personne a une histoire... :: Présentation validée-
Sauter vers: